l’ouverture des travaux  de la deuxième journée thématique FAP SUMIT ous le thème ′′ Nouvelle réglementation du secteur pharmaceutique : Impacts et perspectives ′′

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, le Dr Abderrahmane Djamal Lotfi Benbahmed, a présidé ce jeudi 14 Octobre2021, la cérémonie d’ouverture des travaux  de la deuxième journée thématique FAP SUMIT, organisé par la Fédération algérienne de pharmacie sous le thème ′′ Nouvelle réglementation du secteur pharmaceutique : Impacts et perspectives ′′ au niveau du Centre International des Conférences  CIC d’Alger.

Lors de son discours d’ouverture, Mr le Ministre de l’Industrie Pharmaceutique a  salué le saut qualitatif et les avancées réalisés par son département ministériel, en application des instructions du Président de la République, qui visent à faire de l’industrie pharmaceutique un secteur stratégique à travers le développement et la diversification de la production nationale avec comme objectif de couvrir 70% des besoins nationaux.

 

Pour la concrétisation de ces objectifs, Mr le Ministre a salué la  célérité avec laquelle son département a reformer le cadre législatif et règlementaire régissant le secteur, d’abord par l’élaboration des textes réglementaires visant à définir ses attributions et le cadre de ses compétences, puis une série d’autres textes qui ont conduit à:

 

  • Premièrement: établir une politique pharmaceutique harmonisée, cohérente sur le plan réglementaire et économique, en édictant les textes juridique régissant l’Agence Nationale des Produits Pharmaceutique ANPP, notamment à travers les textes définissant les procédures d’enregistrement des produits pharmaceutique et les modalités d’homologation des dispositifs médicaux. Ce qui a permis l’installation auprès de l’ANPP de 04 commissions dont le comité économique intersectoriel des médicaments pour accélérer et prioriser l’enregistrement des médicaments génériques et produits bio thérapeutiques similaires.

 

  • Deuxièmement : réorganiser et classer les activités des différents établissements pharmaceutique en 05 catégories : la fabrication, l’importation, l’exportation, la distribution  puis  l’exploitation, en définissant leurs missions et les conditions de leurs agréments. De même qu’il est rendu obligatoire pour  les pharmaciens directeurs techniques de chaque établissement pharmaceutique, de recruter au moins un pharmacien directeur technique assistant, afin d’assurer leurs responsabilité pharmaceutique d’une manière  continue et permanente.

 

  • Troisièmement : Assurer la disponibilité continue des produits pharmaceutique et des dispositifs médicaux notamment les médicaments essentiels et développer des outils pour assurer la qualité, l’efficacité et la sécurité, par l’élaboration d’un un texte réglementaire relatif aux règles de Bonnes Pratiques de Fabrication, l’installation du comité d’expert clinicien en avril dernier et par la publication du décret fixant les modalités d’établissement de la liste des médicaments essentiels.